Dents de sagesse

Les dents de sagesse sont les troisièmes molaires, situées complètement à l’arrière de l’arcade dentaire. Au nombre de quatre, elles ne poussent pas systématiquement chez tous les individus et se développent vers la fin de l’adolescence ou la jeune vingtaine.

Quelles conditions ces dents peuvent-elles engendrer?

Comme la mâchoire est dans la plupart des cas trop étroite pour recevoir ces grosses dents, il arrive qu’elles demeurent coincées sous la gencive (dents incluses). D’autres fois, lorsque l’éruption est tardive, la dent de sagesse peut cesser de croître en cours de route, elle est dite semi-incluse. Ces conditions peuvent avoir un impact négatif sur la santé buccodentaire.

Problématiques susceptibles de se développer :

  • Infection
  • Carie
  • Douleur
  • Inflammation des gencives avoisinantes
  • Développement de kystes ou de tumeurs bénignes
  • Hygiène dentaire difficile

L’extraction est-elle inévitable?

Retirer les dents de sagesse n’est pas une procédure obligatoire. Si l’arcade dentaire présente suffisamment d’espace pour les accueillir et que leur axe d’éruption n’est pas en conflit avec les dents en place, elles peuvent demeurer en bouche.

Il devient nécessaire de les retirer lorsque leur éruption se fait au détriment de votre condition buccale actuelle. Les problématiques potentielles sont généralement décelées à l’aide de radiographies. L’extraction se fait dans la majorité des cas chez le jeune adulte, alors que les conditions de guérison sont plus favorables et les complications moindres.